ATHLÉTIC CLUB DE SAINTE-ANNE

DÉCLARATION À LA SOUS-PRÉFECTURE LE 5 JUILLET 1995 – INSERTION AU JO N°39 DU 27 SEPTEMBRE 1995. N° D’AGRÉMENT 9719606 A.A.S. 278 DU 24 JUIN 1996 – N° SIRET 402 286 132 00012.

Charte d’éthique et de déontologie de l’ATHLÉTIC CLUB de SAINTE-ANNE.

 

Sommaire

  • PRÉAMBULE
  • A. PRINCIPES GÉNÉRAUX
  • B. PRINCIPES RELATIFS AUX ATHLÈTES
  • C. PRINCIPES RELATIFS AUX ENTRAINEURS
  • D. PRINCIPES RELATIFS AUX JUGES ET OFFICIELS
  • E. PRINCIPES RELATIFS AUX DIRIGEANTS

 

PRÉAMBULE
« Bien vivre ensemble un athlétisme représentatif »

 

L’éthique désigne l’ensemble des valeurs, des règles morales propres à un milieu ou un groupe.
La déontologie regroupe l’ensemble des devoirs qui s’imposent à certaines catégories d’individus aussi bien dans leur comportement que dans leurs actions envers autrui et l’environnement. Les principes éthiques et déontologiques sont généralement regroupés, à des fins préventives, dans des chartes spécifiques à certaines entités. Ils se différencient des règles du droit disciplinaire, dont le non respect peut être considéré, le cas échéant, comme une faute passible de sanctions. L’Athlétisme comme tout sport se doit d’être porteur de valeurs morales exemplaires qui en font un moyen d’éducation, d’épanouissement, d’intégration sociale et de promotion. Mais l’Athlétisme ne cesse d’aller vers une plus grande ouverture sociale, le professionnalisme et la médiatisation qui pourraient l’exposer à des risques liés à l’évolution du sport moderne : dopage, violence, corruption, exclusion, communautarisme… L’ATHLÉTIC CLUB de SAINTE-ANNE estime que toute atteinte à l’éthique de l’athlétisme peut avoir des conséquences négatives sur l’ensemble de l’institution, entraver son bon fonctionnement et nuire à son image et à celle de l’athlétisme en général. La Charte d’éthique et de déontologie de l’ATHLÉTIC CLUB de SAINTE-ANNE s’inscrit dans le cadre de la loi du 1er février 2012 visant à renforcer l’éthique du sport et les droits des sportifs qui disposent dans son article premier que « chaque club agréé établit une charte éthique et veille à son application. » Elle prend également en compte les « principes directeurs » et « règles déontologiques » qui figurent dans la Charte d’éthique et de déontologie du sport français adoptée par l’assemblée générale du Comité National Olympique et Sportif Français le 10 mai 2012.

 

Elle répond aux exigences exposées précédemment. Elle comprend deux parties :

  • Les principes généraux applicables à toutes les personnes physiques et morales, licenciées ou non à la FFA, Les principes additionnels relatifs aux athlètes, aux entraîneurs, aux officiels/juges et aux dirigeants.
  • Elle doit pouvoir s’adapter aux évolutions de la société et des pratiques sportives, tout en restant un document de référence à l’usage de tous les acteurs de l’athlétisme.

Par son choix d’être un acteur de l’athlétisme, chaque adhérent ou non de la FFA, doit se sentir aussi bien dépositaire des valeurs de ce sport que responsable de leur défense et de leur promotion. Il pourra se référer à cette charte, pour adopter en toute circonstance un comportement en accord avec les principes retenus

 

PRINCIPES GÉNÉRAUX

› L’ATHLÉTISME UN SPORT POUR TOUS

L’Athlétisme, sport individuel à progression collective, est universel et accessible à tous. Il est aujourd’hui de plus en plus pratiqué et médiatisé. Par le large éventail de spécialités qu’il propose (sprint, 1/2 fond, fond, haies, sauts, lancers, épreuves combinées, marche, épreuves hors stade) il est ouvert à toutes et à tous, chacun pouvant choisir la spécialité qui convient à ses capacités et qui correspond à ses aspirations. Représentatif de toutes les diversités et mixités, il accueille en son sein l’ensemble des composantes de notre société. Grâce à la mesure des performances de ses pratiquants, l’athlétisme est un révélateur objectif de la valeur sportive

› L’ATHLÉTISME UNE ÉCOLE DE VIE

Porteur de valeurs fondamentales, l’Athlétisme est un moyen d’éducation exceptionnel, un facteur irremplaçable d’épanouissement de la personne, d’intégration sociale et de promotion, la lutte contre les discriminations et la parité y sont promues. Des valeurs morales personnelles comme la loyauté, le courage, la combativité, le dépassement de soi, la rigueur, l’autonomie et citoyennes comme le respect, la solidarité, la tolérance, l’esprit d’équipe, le plaisir, font de l’Athlétisme une véritable école de vie.

› LES VALEURS DE L’ATHLÉTISME

Lire la suite, ci-dessous :

 

 

Fiche de renseignements

Notre actualité Facebook 😉

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

ACSA et les valeurs de l’athlétisme

La loyauté Le courage / la combativité / le dépassement de soi La rigueur / l'esprit d'équipe L'autonomie / le plaisir Le respect / la solidarité / la tolérance